Lucky

Lucky



Pédaler, respirer et garder sa trajectoire : Le concept de base n'a pas changé 40 ans après l'invention du vélo de montagne. Néanmoins, le sport se développe constamment dans toutes les directions. Un regard sur le futur.

52,4% de nos lecteurs conduisent sur le meilleur singletrack. Les routes de forêt et de gravier sont tout aussi populaires. Seulement 12 pour cent préfèrent les parcs de descente.

Est ce que le MOUNTAIN BIKE révolutionnnera le tourisme  d'été?
Réponse du Dr. Dieter Stöhr, Coordinateur MTB Model Tirol 2.0:
Une question passionnante. Au sein du groupe de travail MTB, nous venons de discuter de sujets tels que le boom de l'E-MTB, l'ouverture en hiver des routes MTB et les problèmes d'assurance. Les experts du tourisme du Tyrol attendent beaucoup du vélo dans les prochaines années.

 Dr. Dieter Stöhr © photo d'exhib
Dr. Dieter Stöhr, coordinateur MTB Model Tirol 2.0

Un programme d'investissement dédié est actuellement en cours pour améliorer encore l'infrastructure cyclable, y compris les sentiers construits. Les agriculteurs sont très coopératifs au Tyrol. À la fin de 2018, nous voulons avoir près de 300 kilomètres de sentiers individuels approuvés par contrat.

À moyen terme, la prévision est plus difficile. Dans les environs des domaines skiables, un large éventail de pistes de circulation se présentera certainement. Les sentiers exigeants complètent l'offre, nécessaire pour l'image. La masse reste mais sur les sentiers d'écoulement.

Beaucoup de randonneurs vont changer pour les vélos électriques et revivre les montagnes sur les pâturages alpins. Les routes construites en Uphill pour les e-bikers sont poussées par l'industrie. Mais je ne m'attends pas à un boom. Sans la proximité d'un chemin de fer de montagne il manque là, contrairement aux sentiers de descente, le modèle de financement.

Réponse de Harald Maier, Initiator MTB Tourism Congress
A quoi ressemble le sport dans 20 ans? Ouf, presque personne ne peut le dire. Qui aurait pensé il y a dix ans que les téléphones Wisch seraient la grande chose? Les tendances se produisent. Et pour moi, les E-MTB sont très excitants en ce moment. Ce sont presque toujours des prototypes.

 Harald Maier © photo d'exhib
Harald Maier, initiateur du MTB Tourism Congress

Mais dans quelques années, ce seront des vélos intelligents qui donneront aux gens ordinaires un accès à la nature. Cela donnera au vélo une toute nouvelle signification. Surtout les régions de ski espèrent beaucoup. Ils investissent des millions dans les sentiers et l'infrastructure. Peanuts par rapport au cirque de ski, mais au moins.

La seule question est: Qui va divertir les routes? Jusqu'à présent, c'est ce que font les opérateurs de remontées mécaniques. Mais ils ne bénéficieront pas du boom E-MTB. Peut-être qu'il y aura des systèmes de facturation où les frais de piste sont déduits directement du téléphone - dans la gamme de microcent.

Les motards musculaires continueront à exister, mais ils sont - selon moi - une race en voie de disparition. Seulement: Qui sait cela aujourd'hui?

LA MISE EN RÉSEAU EST-ELLE UN VÉLO DE RÉSEAU?
L'application de formation Strava, l'application de routage Komoot, l'outil de suspension de vote Shockwiz de Sram, ou encore le Di2-gearshift programmable de Shimano: la mise en réseau avec le vélo est déjà monnaie courante aujourd'hui. Mais cela ne pourrait être le début, « Je crois que la mise en réseau, semblable à la voiture, la norme sera de deviner. Chaque seconde est de 2027 un vélo en réseau ont, » dit Andreas Gahlert, chef du fournisseur d'interface Cobi.

 Vélo de montagne 3.0 © Herstellerfoto
Le designer du Canyon, Peter Kettenring, voit également beaucoup de potentiel. «Avec le vélo intelligent du futur, tous les composants communiquent entre eux.» Le capteur fait attention aux intervalles d'entretien, ajuste la pression de l'amortisseur ou contrôle la pression des pneus. Si tous les motards sont vraiment enthousiastes à propos de la numérisation reste discutable. Une grande partie appréciera probablement encore la technologie mécanique simple. Les ventes record sont en plein essor depuis des années - malgré les offres de streaming et de téléchargement.

PRO: Christoph Sauser, ancien champion du monde
"Je pense que Strava est cool, surtout pour chercher des pistes dans un endroit étrange et comparer les temps après, l'industrie continuera à conduire la connectivité, circuit électrique, support Vario, GPS, tout intégré, nous allons tous bénéficier.

 Christoph Sauser © Shaun Roy / Cape Epic / SPORTZPICS
Christoph Sauser, ancien champion du monde

CONTRA: Florian Wiesmann, constructeur de cadres
«Je ne pense même pas à ce que l'industrie peut penser, idéalement un vélo qui s'entraîne seul pour que vous ne vous sentiez plus aussi stressé - le temps d'écoute quotidien moyen est de huit heures aujourd'hui, non merci!

 Florian Wiesmann © Georg Grieshaber
Florian Wiesmann, constructeur de cadres

EST-CE QUE SHUTTLEN, LIFTS ET E-BIKES FONT L'EXPÉRIENCE DE LA MONTAGNE CLASSIQUE?
Andi Berger, Alpes Événements:
Ce ne sera certainement pas le cas, et il y aura beaucoup de gens à l'avenir qui trouveront fascinant de parcourir les montagnes par eux-mêmes, mais il y a certainement une tendance à la jouissance. Bergab Trail est maintenant un problème pour les passages alpins - les stations de ski investissent dans les sentiers, ils ont besoin de beaucoup de travail, même en été, mais j'espère que le respect de la nature ne sera pas perdu dans tout le développement.

 Andi Berger © Jörg Spaniol
Andi Berger, Alpes Evénements

Thomas Schlecking, Projets de vélo:
«L'e-bike est un sport physique, la proportion de motards évoluera certainement, et le vélo classique et l'e-bike coexisteront à long terme.» Le vélo de montagne prend forme, tout comme le ski mais en hiver, je ne l'espère vraiment pas, qui voudrait avoir 40000 personnes en une journée dans une aire de vélo ou 6000 personnes en une heure sur la piste, mais la gamme de filets de sentiers compacts va certainement croître. "

 Thomas Schlecking © Paul Masukowitz
Thomas Schlecking, Projets de vélo

Peter Brodschelm, Fahrtwind:
«À moyen terme, la tendance est clairement à la combinaison des pistes de descente et de descente et, à long terme, les cyclotouristes deviendront fans de forfaits tout compris dans les anciennes stations de ski converties, avec des destinations E-MTB plus pures que les motards traditionnels. Puis, dans 20 ans, une nouvelle tendance va émerger: retour aux sources: les petites communautés qui ont dépassé le boom et conservé leur originalité sont envahies par les VTT pour les amoureux de la nature. "

 Peter Brodschelm © Paul Masukowitz / Artisanat
Peter Brodschelm, Fahrtwind

QUAND EN ALLEMAGNE SERA-T-IL ENFIN DE GRANDS RÉSEAUX DE SINGLETRAIL?
Pourquoi n'y a-t-il pas de centre de pistes en Allemagne comme dans le tchèque Nové Mesto pod Smrkem?

 
"De nouvelles façons pourraient augmenter la conscience de la nature et faire faire du vélo à beaucoup de gens." - Tomás Kvasnicka, concepteur de sentiers et directeur du Singltrek Centre Pod Smrkem

Tomás Kvasnicka:
Évidemment, il y a dix ans, personne en Allemagne ne croyait en des moyens étroits, accessibles et durables. Et personne n'a rencontré un agent forestier progressiste ou un politicien qui a réalisé que ces sentiers sont peut-être le «produit non ligneux» le plus précieux de la forêt: valeur ajoutée sociale, avantages récréatifs pour la population. Malheureusement, l'immense potentiel de création de valeur touristique de ce produit non ligneux n'a pas encore atteint les décideurs. Heureusement, c'était différent en République tchèque. Pod Smrkem est donc devenu un projet pionnier pour les bikers. Il est maintenant temps d'amener le concept en Allemagne.

Quelle sera la situation dans dix ans?
Si je suis mélancolique, alors je crains que l'accès à la nature puisse être restreint davantage. De nouveaux réseaux de sentiers pourraient être mal utilisés pour limiter l'accès. Ils adopteraient une forme d'itinéraires spécifiques à la bicyclette qui ne servent qu'à cette utilisation. Donc, semblable à une piste de BMX, juste dans les bois. Si je suis positif, alors je crois que de nouvelles façons dans les zones rurales et les villes proches pourraient donner à beaucoup de gens la beauté des forêts d'Europe centrale. Que cela augmente la conscience de la nature. Et que ces chemins amènent beaucoup de nouvelles personnes à faire du vélo. Mais il est important que les chemins soient accessibles à tous, comme dans Pod Smrkem.

Vous invitez des stratèges touristiques de toute l'Allemagne et de l'Autriche à venir étudier à Pod Smrkem. Qu'est-ce qui se passe avec ça?
La région germanophone devra probablement faire face à d'importants défis de VTT dans un proche avenir. Les motards devraient avoir libre accès à la nature dans toutes les régions. À cette fin, divers acteurs performants, y compris les administrations forestières, devraient apprendre et comprendre comment la construction, le maintien et l'amélioration des voies combinent des aspects positifs. Nous voulons montrer ce que nous avons réalisé à Pod Smrkem et comment il peut être mis en œuvre dans les pays germanophones.
 

 


Comparaison de 8 régions de pratique Mountain Bike  et leurs concepts 

Il y a plus de cyclistes que de skieurs. Certaines régions utilisent très bien ce potentiel. Huit exemples différents d'Allemagne, d'Autriche, de Suisse, d'Ecosse et du Canada en comparaison.

Ils ont l'argent, les infrastructures d'accueil et les remontés. Néanmoins, il a fallu quelques années aux grands domaines de ski alpin pour découvrir la source de revenus que sont les vététistes. Mais maintenant, ils attaquent et se disputent la faveur de la belle clientèle estivale. Surtout: Sölden dans l'Ötztal. Il est peu probable que la région des glaciers souffre d'avantage du manque de neige par rapport à d'autres stations de ski, et pourtant ils mettent tout sur la carte du vélo de montagne. Et cela au milieu de l'Autriche, où le Mountain Bike était jusque là cantoner au route de gravier sous peine de terminer au tribunal. Sölden s'est affranchi de du droit local et a sculpté sept Flowtrails dans les flancs des hautes montagnes et a proclamé la "République du vélo".

Dans d'autres régions on s'empresse  d'inventer des nouveau concepts et à embellir l'offre pour les riders. Ainsi, les Bikes Parc se sont agrandis pour attirer non seulement la clientèle de descente, mais aussi les autres bikers et même les familles. Dans des régions comme la forêt du Palatinat, le vélo de montagne est soigneusement intégré dans les réseaux de randonnée existants. Et surtout dans la zone frontalière germano-tchèque, des trails  park ont vu le jour rendant possible le départ même sans téléphérique. Avec l'aide de Darco Cazin, expert en tourisme MTB (Allegra Tourisme en Suisse), nous avons voulu savoir lequel de ces concepts semble avoir le plus de chance de succès dans les années à venir

Darco, autrefois vous avez acheté un guide Moser et conduit de belles visites guidées. Pourquoi les régions ont-elles besoin d'un concept MTB?
Pour deux raisons principales: Premièrement, les besoins et les demandes des bikers ont changé. Cela arrive dans tous les marchés. Deuxièmement, il est plus efficace pour une région de définir les bases avant de développer une offre de vélo de montagne.

Qu'est-ce qu'un concept spécial pour les vététistes?
Il y a beaucoup de formes et de tailles. Chez Allegra, nous examinons d'abord l'environnement macro et micro, l'évolution du marché et l'infrastructure existante d'une région. Ceux-ci ont une influence sur le modèle d'affaires d'une région de vélo de montagne. Et cela à son tour décrit les groupes cibles, les canaux, les propositions de valeur, les mesures et le retour sur investissement. Ces paramètres sont ensuite utilisés pour dériver les trois éléments de conception: sentiers, services et identité.

Comment pensez-vous que le vélo de montagne se développera jusqu'en 2030?
Le sport de vélo de montagne est en manque d'une base de pratiquant de niveau sociale large. Pour développer le marché, nous avons besoin de structures facilement accessibles - par exemple des pistes faciles à rouler, des parcs à vélos, des centres regroupant  des sentiers ou même des pistes de pompes mobiles. Le sport VTT doit être installé beaucoup plus dans les grandes villes et devenir ainsi accessible aux jeunes. Une fois qu'ont suscité la curiosité, c'est le terreau pour un ancrage plus large du vélo de montagne dans la société. Mais nous verrons un effondrement du marché si l'industrie du vélo ne sort pas de son créneau et ne répond pas aux besoins changeants des bikers. Ensuite, pour reprendre les mots d'Uli Stanciu, "en tant qu'élite arrogante, nous détruirons tout sport". Je pense que la phrase l'amène au point extrêmement. Le vélo est devenu beaucoup plus un sport pour tous - plus indépendant de l'âge, des opportunités économiques et de la mobilité.

Mais si nous gagnons les enfants sur les pistes de Pump et les parcs à vélos, les cyclistes de randonnée classiques ou les pratique en milieu alpin existeront-elles encore dans le futur?
Mais oui. Le besoin d'expérience de la nature et d'aventure continuera d'augmenter dans notre société. Seul le crosser alpin continuera à se développer. Les exigences en matière de visites, d'hébergement, de remontés mécanique et de confort vont changer. Les régions de vélo devraient s'y préparer.

Selon vous, quel est le concept le plus réussi des Alpes?
Je dirais "Grisons Bike". Il y a quelques années, 150 employés dédiés au vélo ont élaboré les bases qui permettent de répondre plus facilement aux besoins de nos clients.

"Pour plus de croissance, notre sport a besoin d'expériences faciles d'accès telles que les flowtrails, mais si l'industrie du vélo ne sort pas de sa niche, nous nous effondrerons." - Darco Cazin, Allegra-Tourisme.ch

Bike Magazine 
Gitta Beimfohr le 19.02.2018

8 régions MTB et leurs concepts en comparaison
Bike Park Bischofsmais, Allemagne
Bike Park Palatine Forest, Allemagne
Rabenberg, Allemagne
Pod Smrkem, République tchèque
Bike République Sôlden Autriche
7 Stanes, Schottland
Graubünden/Oberengadin, Suisse
Whistler Mountain Bike Park, Canada

L'Autriche est une destination prisé du tourisme de montagne, leaders du marché en hiver la station de montagne de Saalbach -Hinterglem leader sur ce marché a organisé son deuxième congrès pour former, échanger et informer sur les évolutions que connait régulièrement  le Mountain Bike. 

http://www.mountainbike-kongress.at/

 

 

 

 

PAR

MAÏTHÉ
LEVASSEUR

Maïthé Levasseur

 

Réseau de veille en tourisme, Chaire de tourisme Transat

  •  

Un sport pratiqué par plus de 2 millions de Canadiens n’est pas une petite niche isolée. Aussi populaire que la planche à neige, le vélo de montagne attire une clientèle aisée et l’amène à voyager; il mérite qu’on s’y intéresse. Le Québec dispose de toutes les cartes dans son jeu pour en faire un produit touristique dynamique et excitant, mais encore peu de lieux ont pris cette voie.

UN SPORT, PLUSIEURS DISCIPLINES

Il existe trois principales disciplines de vélo de montagne.

  • Le cross-country est la discipline la plus populaire et la moins extrême. Les cyclistes circulent sur des sentiers non pavés, parfois étroits et plutôt cahoteux.
  • La descente (downhill) se rapproche du ski alpin. Les cyclistes se rendent au sommet d’une montagne, puis la dévalent à vive allure. Cette discipline est plus dangereuse et spectaculaire, car les pistes sont accidentées. L’été, plusieurs stations de ski, dont certaines au Québec, se transforment pour offrir leurs pistes aux adeptes de ce sport et font fonctionner leurs remonte-pentes.
  • La popularité croissante du freeride, où le parcours est agrémenté de sauts et d’obstacles, a amené la création de parcs expressément dédiés à cette discipline. Elle constitue une voie intéressante pour les régions urbaines, puisqu’elle ne nécessite pas absolument de sentiers naturels.

Source: Mont-Sainte-Anne

Dans les deux derniers cas, l’équipement de protection est très élaboré. S’ajoute le vélo sur glace et sur neige (ice biking). Les cyclistes installent des pneus à crampons sur leur vélo de montagne et allongent ainsi la saison. Quoique ce sport soit encore très marginal, est-ce une voie que le Québec pourrait explorer?

QUI EST LE CYCLISTE DE MONTAGNE?

Selon l’enquête 2011 de Print Measurement Bureau (PMB), plus de 2 millions de Canadiens ont fait du vélo de montagne au moins une fois au cours des 12 derniers mois, soit 7% de la population. Le taux de pratique est légèrement plus faible au Québec (5,5%), qui compte 382 000 adeptes. À titre de comparaison, les taux de pratique au Québec de la planche à neige et du ski de fond se situent respectivement à 4,7% et à 5,4%.

Le cycliste de montagne canadien est un homme (74%) plutôt jeune (25% a entre 25 et 34 ans et 20% entre 35 et 44 ans) disposant d’un revenu élevé (59% ont un revenu par ménage de 75 000$ et plus) et qui est un mordu de son sport. La moitié des adeptes québécois en ont fait dix fois ou plus dans l’année.

Aux États-Unis, plus de 2,5% de la population pratiquait cette activité en 2009, selon The Outdoor Foundation. De son côté, la National Sporting Goods Association fait plutôt état d’un taux de pratique de 10,2% en 2008. Le profil du cycliste américain est semblable à celui du Canada.

Selon un sondage de l’International Mountain Biking Association (IMBA) effectué en 2003, 80% des amateurs de vélo de montagne ont réalisé un voyage d’une nuit ou plus pour pratiquer leur sport. Ces déplacements se font généralement en groupe d’amis. Pour répondre aux besoins des cyclistes, une destination se doit d’offrir une variété de sentiers à des niveaux de difficulté variés, et ce, dans un cadre enchanteur.

La popularité de ce sport se reflète également dans les ventes. Au Canada, les vélos de montagne sont de loin les plus populaires. En 2008, 738 000 unités ont été vendues, comparativement à 357 000 vélos de route et à 157 000 vélos hybrides, selon la Canadian Sporting Goods Association (ces chiffres incluent des vélos de diverses gammes).

Source: Mont-Sainte-Anne

UN APERÇU DE L’OFFRE

Le Canada possède des pistes de vélo de montagne parmi les meilleures au monde, principalement en Colombie-Britannique, en Alberta et au Québec.

  • Opérateur privé, le Mont-Sainte-Anne est reconnu mondialement parmi les adeptes, principalement en raison du Vélirium, une coupe du monde de vélo de montagne et un festival existant depuis 20 ans. Avec 55 000 visiteurs, 3000 athlètes (350 athlètes de la Coupe du monde et 2650 participants amateurs), 3 millions de dollars de budget d’exploitation et 16 millions de dollars de retombées économiques, il s’agit du plus grand festival du genre au Canada. En outre, la station offre 35 sentiers couvrant 179 kilomètres, tant en cross-country qu’en descente avec la remontée en télécabine.

velo_montagne_image1

Source : Vélirium 2011

  • Ski Bromont propose 100 kilomètres répartis dans 25 sentiers ainsi que l’accès à ses remonte-pentes.
  • Mentionnons également Morin Heights, le parc national du Mont-Tremblant et Val-David dans la région des Laurentides, le camp Fortune et le parc de la Gatineau dans l’Outaouais, la Vallée du Bras-du-Nord et les Sentiers du Moulin dans la région de Québec, qui offrent tous des sentiers dédiés au vélo de montagne et, enfin, la Traversée de Charlevoix pour les amateurs de longue randonnée, pour n’en nommer quelques uns.
  • Parmi les opérateurs publics, notons le parc national de la Jacques-Cartier, qui offre un réseau de sentiers de cross-country.

Ailleurs dans le monde, il existe aussi de hauts lieux de vélo de montagne, notamment dans l’Ouest canadien et américain, en Nouvelle-Angleterre, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Divers voyagistes organisent des voyages vers ces destinations.

MIEUX S’ORGANISER POUR FAIRE FACE AUX ENJEUX

Le vélo de montagne est une activité de plus en plus structurée. L’IMBA a été créée en 1988 et vise à protéger et à créer des sentiers, de même qu’à améliorer leur qualité, à travers le monde. L’organisme regroupe 450 clubs de cyclistes et 32 000 individus. Sa filiale canadienne poursuit les mêmes objectifs et met l’accent sur le lobbying auprès des partenaires concernés. L’Association pour le développement des sentiers de vélo de montagne au Québec (ADSVMQ) a comme mission de défendre et de promouvoir les intérêts de la pratique récréative du vélo de montagne.

Le développement de cette activité fait néanmoins face à divers enjeux, notamment en matière de conflits d’usage:

  • environnement: les dommages aux sentiers causés par les cyclistes;
  • sécurité: la perception que certains usagers peuvent en mettre d’autres en danger;
  • social: les buts et les valeurs des usagers d’un lieu de plein air peuvent être incompatibles.

L’entretien des sentiers, une signalisation appropriée ainsi que la sensibilisation et l’éducation des usagers permettent de réduire ces conflits.

Les lieux qui ont misé sur le vélo de montagne et qui ont développé une offre intéressante en récoltent aujourd’hui les fruits. De plus, le succès de la Québécoise Marie-Hélène Prémont aux Jeux olympiques d’Athènes a donné une grande visibilité à ce sport. Si l’on considère l’étendue des forêts du Québec, son profil vallonné et montagneux ainsi que l’intérêt d’une part importante de la population pour ce sport excitant, n’y a-t-il pas lieu de développer de nouveaux pôles d’envergure aptes à attirer une clientèle touristique?

velo_montagne_image2

Source: Vélo Mont-Tremblant

Inspirés? Poursuivez la réflexion en consultant les plans de développement du vélo de montagne de la ville de Coquitlam en Colombie-Britannique, du parc national Brecon Beacons au Pays de Galles, de l’Écosse ou de la Tasmanie. Même Hong Kong se met de la partie!

 

Sources:

– Corporate Research Associate. «Secondary Research – Mountain Biking Market Profiles», pour Parcs Canada, mars 2010.

– Hugues, Chris. «Marketing Mountain Biking Trails», IMBA Canada, consulté le 26 mai 2011.

– Print Measurement Bureau, 2011.

– The Outdoor Foundation. «Outdoor Recreation Participation Report», 2010

 

Sites Web:

– Association pour le développement des sentiers de vélo de montagne au Québec

– National Bicycle International Mountain Bicycling Association

– International Mountain Bicycling Association Canada

– National Bicycle Dealers Association

– National Survey of Recreation and the Environment

 
 
 
 
mercredi, 21 février 2018 23:03

Swiss Ball

Pour offrir des prestations professionnel dans le domaine de l'aménagement de tracés de descente et 4x de nombreuses sociétés ont vu le jour au début des années 2000 peu à peu le prestation se sont élargie au demandes de prestation des communes et des  collectivitées hors des station de montagne qui représentaient le coeur du marché. Les Pumptracks et Mini Bike Park ont permit un dévellopement du chiffre d'affaire jamais connue auparavant à ces sociétés. Parmi les leader du marché Vélosolution  dirigé entre autres par Claudio Caluori ancien pilote Suisse  de niveau mondial en DH, testeur des tracés de Coupe du Monde DHI et commentateur télé pour le compte de Redbull . Dans l'Est de la France c'est la société BikeSolutions qui vire largement en tête elle est dirigé conjointement par Yannick Menneron , Yohann Vachette et Maxime Higel (originaire de la région Alsace). BikeSolutions comme sont homologue Vélosolution comptent de nombreuses réalisation dans le Monde entier !

 (

mardi, 20 février 2018 14:14

Bike Park et Trails Center

 

http://www.worldbikeparks.com/

Trails Center Coed Llandegla

Le centre d'accueil et les sentiers de Coed Llandegla Bike Park ont ​​été ouverts au public en 2005 et accueillent désormais plus de 100 000 visiteurs chaque année. La forêt de Coed Llandegla couvre 650 hectares et a été plantée en 1972/73. Il est détenu et géré par UPM Tilhill - le leader du marché britannique de la foresterie et de la récolte du bois. Il fournit des services aux propriétaires de plus de 200 000 hectares de bois et gère 22 000 hectares au Pays de Galles seulement. Oneplanet Adventure est la société qui gère les installations de Coed Llandegla Forest. La compagnie est détenue et exploitée par les sections locales Jim Gaffney et Ian Owen, deux vététistes expérimentés et enthousiastes.

Quelle meilleure façon de réfléchir sur votre visite à la forêt de Coed Llandegla que de vous détendre avec un café dans la cabane construite en bois, écologiquement saine et spacieuse située au début du sentier? Vous trouverez également un magasin de vélos de qualité offrant toutes les meilleures marques, et des conseils d'experts pour tous les niveaux. Des ateliers et des vélos de location sont également disponibles au Centre. Une salle de classe construite sur mesure permet aux groupes d'en apprendre davantage sur la forêt et le vélo de montagne en général, avec divers cours offerts. Installations et balades guidées à vélo opérées par Oneplanet Adventure.

BikePark Wales

BikePark Wales est numéro un des parcs commerciaux de vélo de montagne au Royaume-Uni. Le concept de Whistler Bike Park  (plus grand Bike Park du monde du Canada Britanique) a été adapté  aux vallées du sud du Pays de Galles.  Le parc s'est rapidement positionné comme la première destination de VTT en Grande-Bretagne, avec des pistes conçues pour toutes les capacités des cyclistes et tous les types de VTT. BikePark Wales fait partie du projet "Cognation" qui investit dans le vélo de montagne dans toute la Galles du Sud et est responsable de la plupart des sites dédiés au VTT. Le parc dispose de soutien privé, dont la marque Trek et Mercedes  Le bike park est une référence pour ces  parcours «gravity». Le BikePark Wales dispose d'un service de remonté en navette  constant utilisant des mini-bus avec des remorques tractées pour vélos. Une route rapide permet d'atteindre rapidement  le sommet de la colline, le débit moyen équivaut à celui de la plupart des Bike Park disposant  d'un télésiège !

 

Les pistes du Bike Park Wales conviennent aux pratiquants de tous niveaux . Une parti des tracés est spécifique pour les vélos DH, mais la majorité des sentiers du parc sont praticables avec un VTT semi -rigide ou tous suspendu de faible débattement classique. Les niveaux de difficulté varient de sentiers verts faciles adaptés aux familles jusqu'à des pistes extrêmement difficiles. Les tracés et la conception  a été construit par l'équipe de Back On Track, leur priorité numéro un était la durabilité. Le sud du Pays de Galles souffre d'un temps pluvieux, le drainage des sentiers doit donc être excellent pour que les cyclistes puissent rouler tous les jours. Cet objectif a été atteint par le Bike Park Wales ouvert aux cyclistes 364 jours par an le seul jour de fermeture étant  le jour de Noël!

La planification du parc a commencé en 2008 lorsque l'équipe de BikePark Wales a réalisé que le Royaume-Uni et le Pays de Galles du Sud en particulier avaient désespérément besoin d'une installation de ce type pour faire passer le sport VTT au niveau supérieur. Heureusement, la Forestry Commission Wales et Merthyr Tydfil CBC ont tous deux partagé cette vision et, sous l'égide de Cognation, ils ont fourni un soutien pour rendre ce projet possible. Et il y a encore beaucoup de projets à venir dans le futur ...

Rychleby Trails

Rychleby Trails est une organisation à but non lucratif qui a créé un réseau de sentiers autour du village de Černá Voda (eau noire) près de la célèbre station thermale de Jesenik en Moravie du Nord. Le réseau de sentiers a été conçu pour offrir aux cyclistes une expérience de vélo de montagne exceptionnelle. Après avoir été presque complètement perdus par la négligence au fil du temps, les porteurs du projet ont rajeuni, reconstruit et adapté de vieux chemins de chasse pavés, construits il y a plus d'un siècle en un grand ensemble cohérent de sentiers dédiés au vélo de montagne.

Dalbeattie Bike Park

Avec son cadre côtier et l'absence de grandes collines, Dalbeattie Bike Park a une atmosphère détendue, mais la circonscription est loin d'être terne. Les affleurements de roche et de belles vues en font foi. Dalbeattie est mondialement connue pour son granit et c'est le rocher qui définit la circonscription de Dalbeattie. Avec un large éventail de sentiers, vous pouvez vous attendre à une grande expérience. Une zone de compétences avec des boucles de calibre différent donne un goût de Dalbeattie pour ceux qui découvrent la région ou pour faire du VTT. Choisissez votre parcours parmi:

Le sentier Ironhash classé vert - offrant un vélo facile, surtout sur les routes forestières.
La route Moyle Hill, classée en bleu, procurera du plaisir et de l'excitation.
Le sentier Hardrock, gradué en rouge, monte en vitesse et offre plus de défis grâce à sa surface rugueuse et rocailleuse.
Les sections graduées en noir - The Slab, Terrible Twins et Volunteer Ridge. Ceux-ci vont mettre votre cœur en course!

 

Il y a un peu plus de quatre ans j'avais alerté la MBF sur l'existance d'un projet de charte qui devaient limiter la circulation des VTT sur le secteur du Rossberg. J'ai rejoint la MBF pour défendre mes droits et ceux des autres VTTistes sur le territoire national.

https://drive.google.com/file/d/0B8rXIwDPFKg6MWp2Y19hX1pmRjdCdklYZDJkZ1QyM1hnT1lR/view?usp=sharing

Page 1 sur 171