vendredi, 08 décembre 2017 14:22

THUR ET DOLLER - VÉLO TOUT TERRAIN & MONTAGNE

Deux référents MBF (Mountain Bikers Foundation ) pour les vallées Thur & Doller

LOGOVOSGESquadri

 

 

 

 

 

L’association Mountain Bikers Foundation s‘affirme comme le porte-parole
des VTTistes vis-à-vis des collectivités et des associations d’usagers de la montagne.
L’antenne vosgienne a nommé deux délégués sur les vallées de la Thur et de la Doller.

Structurée depuis 10 ans sur le territoire national, la MBF a essaimé voici deux ans dans le nordest
avec la création d’une antenne Massif des Vosges présidée par le Bas-Rhinois Ludovic
Lechner. « Nous travaillons au développement durable et responsable du VTT en conduisant des
actions de sensibilisation auprès des vététistes, ainsi qu’auprès des institutions pour les aider dans
leurs réflexions et éviter des interdictions de pratique par manque de connaissance dans un
domaine où beaucoup d‘idées reçues fausses circulent », explique Jonathan Choulet, délégué pour
le Florival, venu présenter ses homologues pour les vallées de la Thur et de la Doller.
Être l’interlocuteur VTT auprès des élus et des autres associations
montagnardes
Jean-Luc Lehmann, 50 ans prend en charge la vallée de la Thur. « J’ai rejoint la Mountain Bikers
Foundation en 2016, Je suis convaincu que l’antenne MBF Vosges à un rôle à jouer dans le
développement de l’activité VTT sur le massif grâce à notre connaissance du terrain des enjeux
environnementaux et sociaux. Je suis tombé dans la marmite VTT à l’âge de 19 ans. C’était la
préhistoire du VTT en France (1987). J’ai pas mal bourlingué en compétition, d’abord en solo puis
avec mes frangins en tandem VTT. Trophée National VTT de 1991 à 1993 et cerise sur le gâteau
08/12/2017 Secteur de Thann | Des référents de la Mountain Bikers Foundation sur les vallées
Championnat du Monde VTT en 1993 à Métabief. J’ai une expérience hors du commun dans le
domaine de la formation des jeunes au VTT. Avec mon frère Pierre on a créé de toutes pièces une
des premières écoles VTT d’Alsace à Michelbach (devenu club VTT Michelbach). J’y ai cumulé le
rôle d’entraîneur, de président, de constructeur d’infrastructures VTT et aussi d’organisateur ».
David Keller, 44 ans, de Guewenheim, travaille chez PSA et est vététiste depuis l’âge de 14 ans. Il
représente la MBF dans la vallée de la Doller où il s’efforce de nouer le dialogue avec les élus et
associations et d’inciter les vététistes à respecter la charte du vététiste. La devise de la MBF ne
dit-elle pas : De nos comportements d’aujourd’hui, dépend notre accès de demain.
« 80 % des pratiquants de VTT ne sont affiliés à aucune structure », rappelle-t-il appelant les
vététistes à rejoindre la MBF pour faire valoir leur liberté de rouler en responsabilité. « Le massif
est attractif pour la pratique du VTT et cette pratique représente un poids économique et
touristique non négligeable » mentionne-t-il aussi.
Association nationale agréée par l’État, la MBF compte bien être considérée localement comme le
principal interlocuteur auprès des pouvoirs publics, collectivités locales, autres associations
d’usagers de la montagne, pour ce qui concerne la pratique et les enjeux de la pratique du VTT.
« Nous travaillons déjà avec Jeunesse et Sports et le ministère de l’Environnement via le Parc
naturel régional des Ballons des Vosges », rappelle Jonathan Choulet.
 

Publié dans News

 

Le Club Vosgien de Masevaux avait fait paraitre un article à charge contre le VTT dans la presse régionale (DNA du 16 mai 2017, édition de Thann). Les dirigeants de la section de Masevaux  constataient la « dégradation des sentiers et lançait un appel à en assumer les conséquences… »

Les trois représentants de MBF massif des Vosges Jonathan Choulet, David  Keller (référent secteur Vallée de la Doller)  et Jean-Luc Lehmann ( référent secteur Vallée de la Thur)  ont rencontré le 9 octobre 2017 le Président Monsieur Hirth et  l'équipe dirigeante de la section du Club Vosgien de Masevaux ainsi que Monsieur Peter délégué départemental du Club Vosgien à la protection de la nature et du patrimoine.

 

Après un rapide tour de table de salutations, nous présentons l’antenne locale de la Mountain Bikers Fondation. Immédiatement, le délégué départemental du Club Vosgien remet en question notre légitimité. Il réclame nos statuts. Nous expliquons que la MBF est reconnue d’intérêt général et agrée par l’État.

Ce rappel étant fait, nous tentons d’obtenir des explications sur les inquiétudes de la Section du Club Vosgien de Masevaux fort de 330 membres qui assure un formidable travail d’entretien et de balisage des sentiers parcourant cette vallée. Mais le Président ne parvient pas à s’exprimer, coupé sans arrêt par son responsable départemental. Finalement Monsieur Peter qui semble très influent dans la structure fédérative du Club Vosgien nous demande de « reconnaître » avant toutes choses notre « illégalité » sur « ses » sentiers.

Cela vire à l’ultimatum : Les représentants du Club Vosgien menacent de quitter la réunion tout juste commencée si nous ne cédons pas sur ce point de notre droit à circuler sur les sentiers.

 

Sans se désemparer et toujours avec courtoisie, nous effectuons un rappel des textes et codes en vigueur en milieu naturel, ces derniers ne nous classant pas comme véhicule (terme juridique sans définition ni citation précise du « cycle ». Nous ne cédons rien sur ce point. Face à ce désaccord, nous proposons de poursuivre la réunion et d’en venir aux faits, pour comprendre nos amis marcheurs et entrevoir des pistes de travail concrètes.

Mais Monsieur Peter ne l’entend pas ainsi et quitte la salle en nous rappelant qu’au titre de la propriété intellectuelle, nous ne devrions même pas regarder « leur » balisage. Deux autres membres de la section du C.V de Masevaux quittent également la salle sans daigner nous saluer.

La réunion se poursuit dans un climat tendu en présence du Président du C.V de Masevaux et d’un de ses membres. Ces derniers se montrent visiblement plus enclins à dialoguer.Ils nous font part des réelles difficultés à entretenir des sentiers délicats, notamment avec le passage de VTT. Seule une quinzaine de leurs membres s’activent à cette tâche. Pragmatique, nous leur proposons de collaborer à nouveau sur  les journée de  travail  avec les vététistes bénévole à l’instar de ce qui a été fait avec la secion de Masevaux  et d’autres Clubs Vosgiens, 

Si la section de Masevaux persiste à ne pas  reconnaitre  la place légitime du VTT sur massif il sera difficile d'envisager une collaboration malgré notre totale ouverture pour les aider et « assumer les conséquences » de notre pratique, pour reprendre les termes d’un de leurs membres.

Nous retenons le point positif qui est de les avoir rencontrés et nous regrettons le chantage initial de leur représentant dès l’ouverture de la réunion. Deux référents de secteur assurent dès à présent la présence de la MBF sur le secteur Thur Doller : David Keller et Jean-Luc Lehmann

 

Nous continuerons à essayer de travailler avec tous les Clubs Vosgiens, tant pour l’avenir des sentiers que pour la cohabitation entre nos pratiques.

 

 

EN SAVOIR PLUS :

Entretien de sentiers avec le Club Vosgien de Masevaux

MBF rencontre avec le Club Vosgien

Quel statut pour le VTT en forêt ?

 

Publié dans News

France 3 Alsace a mis en lumière le travail de collaboration entrepris entre le Club Vosgien Masevaux et les pratiquants rassemblé sur le forum VTT-Alsace.fr 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alsace/haut-rhin/masevaux-le-sentier-de-la-concorde-1093921.html

Masevaux : le sentier de la concorde

Marcheurs et vttistes ne cohabitent pas toujours très bien sur les sentiers vosgiens, mais dans la vallée de la Doller, ils ont décidé de collaborer ! Les deux roues ont proposé leurs services au Club Vosgien, pour entretenir les sentiers ou en créer un nouveau.

  • Par Danièle Léonard
  • Publié le 


Collaboration marcheurs et vttistes

  1.  
Un sentier que se partagent marcheurs et VTTistes © France 3 Alsace

© France 3 Alsace Un sentier que se partagent marcheurs et VTTistes

Le chantier était colossal : creuser un sentier d'un kilomètre sur 200 m de dénivelé dans la journée. Membres du Club Vosgien de Masevaux et VTTistes ensemble, une image plutôt rare. S'ils n'ont pas la même pratique des chemins de randonnée, tous ont un point commun : l''amour de la nature. Ensemble, ils réfléchissent à une application qui guiderait les VTTistes en ballade. Un sorte de code de bonne conduite, plus adapté que le vieux code forestier datant de Napoléon. 

Publié dans News

Une action d’entretien de sentier aura lieu le samedi 30 et dimanche 31 mai 2015 dans le Bas-Rhin. Cette journée se fera en partenariat avec le Club Vosgien et Xtreme Bike Club et a pour but de réparer les dégâts causés par des hivers rigoureux. La section Club Vosgien de Schiltigheim Bischheim et depuis plus de cinq ans maintenant, Xtreme Bike Club s’associe à cette action. C’est l’occasion pour les vététiste de contribuer, aux cotés des marcheurs, au bon entretien des sentiers que nous utilisons tous.

Au vu du travail du succès remporté par les éditions précédentes deux journées consécutive d’entretien seront organisés le weekend du 30 et 31 mai.

L’action consiste à:

•Vérifier et à entretenir le balisage (pose de nouvelles signalisations si manquantes ou abîmées)
•Nettoyer les traces (coupe de la végétation débordante, suppression des enrochements sur les traces, coupe des arbres tombés durant l’hiver) •Construction et entretien des structures (pont, passerelles, rambardes…)
•Réouverture de chemins fermés par la végétation (déboisage, nettoyage et signalisation) L’action se déroule en vélo et bien évidemment dans la bonne humeur, nous trouvons un point de rdv vers midi pour pique niquer tous ensemble. Les chemins concernés sont ceux autour des communes de Fréconrupt, Salm et Schirmeck (ils n’empruntent aucune section privée). Selon vos disponibilités, vous pouvez participer à l’une ou l’autre de ces journées ou même les deux (possibilité de dormir au refuge)

Retrouvez plus d’informations sur le forum X-Trem Bike Club

Microsoft Word - TRAVAUX SENTIER - 11ème week-end.doc

Publié dans News
Nicolas Lau est déjà engagé pour l’Enduro des 8 et 9 juin à Mollau.  Archives Jean-Marc Loos

Nicolas Lau est déjà engagé pour l’Enduro des 8 et 9 juin à Mollau. Archives Jean-Marc Loos

Après avoir déjà accueilli une manche de l’Elsass Enduro Tour, le VC Mollau prendra une dimension internationale les 8 et 9 juin lors de la 2e manche du Bluegrass Enduro Tour.

 

Après avoir semé une petite graine nommée Elsass Enduro Tour en 2009, Jérôme Clementz bat la campagne pour voir son concept s’élargir à l’international à la demande d’un partenaire. Le Bluegrass Enduro Tour démarre le week-end prochain en Sicile et il ne pouvait pas ne pas présenter une manche alsacienne. Les 8 et 9 juin, Mollau accueillera le deuxième des quatre actes de cette édition 2013.

Représentant de sa société Loizo Riders Production, Jérôme Clementz continue à expliquer sa démarche auprès des élus comme vendredi dernier à la salle communale mollauvienne. Avec en perspective la création de sentiers spécifiques - pas une mince affaire au vu des contraintes rencontrées dans le massif vosgien. La vallée de Munster sert de figure de proue pour avoir déjà bien avancé sur le sujet. Dans ce secteur sévit un autre pilote enduriste de renommée mondiale, Nicolas Lau, qui a déjà annoncé sa venue à Mollau. « On veut créer un cadre légal comme il en existe pour les marcheurs et les cavaliers. Il en existe par exemple un à Dabo (Ndlr : où il organise aussi une manche d’Enduro en Moselle) », assure-t-il.

Au VC Mollau, on est tellement convaincu de l’attrait de la discipline, tant d’un point de vue sportif que touristique, qu’une section spécifique a vu le jour avec à ce jour 17 enduristes, « Les Dahus du VC Mollau ».

Ils sont à pied d’œuvre pour préparer la venue des quelque 200 compétiteurs attendus début juin et ont déjà élaboré des tracés inédits. « C’est une nouvelle section du club aux côtés des routiers, des cyclotouristes et de la quarantaine de jeunes de l’école de vélo , note la présidente Maryline Antonelli. On est le premier club alsacien à en présenter une ».

« Invités internationaux »

Lui-même pilote de niveau planétaire, Jérôme Clementz n’est pas peu fier d’avoir transmis sa passion. « Ça me fait plaisir, car l’idée était que l’Enduro soit reconnu avec des sentiers dédiés ». Grâce à une vitrine de compétition de qualité, tant par les tracés présentés que par les pilotes en lice. « Outre les habitués comme Nicolas Lau ou le Suisse Florian Golley, il y aura en plus des invités internationaux , avance-t-il. Cette année, quatre spéciales seront chronométrées le samedi (départ 12 h 30) et autant le dimanche (départ 9 h) a vec 1000 mètres de dénivelé positif sur chaque journée. Toutes les spéciales seront dans la forêt ».

Alors que les inscriptions restent ouvertes (www.bluegrassendurotour.com), le vainqueur pourrait figurer parmi les invités de classe internationale. S’ils n’ont pas encore confirmé leur venue, certains devraient même venir des Etats-Unis.

Bluegrass Enduro Tour international

Castelbuono (Italie) 30 et 31 mars

Mollau 8 et 9 juin

Kinlichleven (Ecosse) 15 et 16 juin

Ballyhoura (Irlande) 21 et 22 septembre

Classique

Dabo (Moselle) 7 avril

Rombach-le-Franc 8 mai

Guebwiller 1er septembre

Publié dans Reportage