vendredi, 24 juillet 2015 08:13

Le vélo à assistance électrique boudé par les Strasbourgeois

Évaluer cet élément
(1 Vote)

 

Strasbourg est l'une des capitales européennes du vélo mais pas du vélo électrique. Les prix élevés et l'absence de relief incitent les Strasbourgeois à avancer à la force des mollets

Philippe Dezempte

 
vélo électrique

 

Les vélos à assistance électrique (VAE) qui roulent depuis des années déjà en Chine ne représentent qu'un marché très confidentiel à Strasbourg. Il y a plusieurs raison à cela et d'abord le prix. Comptez entre 700 et 3500 euros en fonction des marques et surtout de la puissance des moteurs. Et même s'il l'on souhaite monter un kit électrique sur son vélo classique, il en coûte près de 1000 euros. Résultat : le VAE représente moins de 4% des acheteurs dans une grande enseigne spécialisée à Strasbourg qui se targue pourtant de proposer le meilleur rapport qualité prix du marché.
 
 
Le vélo à assistance électrique souffre aussi d'une mauvaise image : pas assez vélo, pas assez écolo voire réservé au troisième âge ! Les Strasbourgeois n'ont pas envie non plus de se le faire voler. Strasbourg, contrairement à Lyon, Paris ou Besançon par exemple, est une ville avec peu de relief où l'assistance électrique n'a finalement que très peu d'utilité. Pourtant, dès que les trajets s'allongent, entre le domicile et le travail le plus souvent, ceux qui ont essayé n'ont plus envie de revenir aux vélos classiques.

Enfin, contrairement à d'autres villes en France comme Colmar ou Paris, Strasbourg n'a pas fait le choix d'attribuer une subvention pour l'acquisition d'un VAE. Les Parisiens reçoivent jusqu'à 30 % du prix d'achat d'un VAE.
 

 

Lu 1547 fois Dernière modification le vendredi, 24 juillet 2015 08:19

Media

Vélo électrique Strasbourg France 3