Le quotidien L'Alsace lance un appel à témoignage pour relever les infrastructures vélos mal fichiues :

Appel à témoignages : les zones dangereuses à vélo

Il vous arrive de pester contre des pistes cyclables mal conçues ? Voire dangereuses ? Vous connaissez des rues où circuler à deux-roues est "mission impossible" ? Dites-le nous. Nous faisons appel à vos témoignages pour créer une carte collaborative des lieux dangereux à vélo en Alsace.

Lien vers le questionnaire en ligne 

Publié dans News

Des milliers de vélos disparaissent tous les ans en Allemagne sans laisser de traces  ...un mystère qu'a tenté délucider une équipe d'enquêteur de la TV.pour l'émission "PANORAMA"

Le reportage met en lumière des réseaux de trafic de vélos au sein de l'Espace Schegen. La plupart des bicyclettes sont acheminées vers les pays de l'Est Lituanie, Roumanie, Pologne où elles sont remis sur le marché sans aucune crainte d'être poursuivit pour recelle.Les forces de l'ordre admettent qu'avec le manque de moyens les vols de vélos ne sont pas dans leur priorité absolue. La policiers et les gendarmes estiment qu'ils ne peuvent pas faire beaucoup plus que de prodiguer des conseils pour éviter le vol. L'Union Européen de son côté  à apriori exclut  les enquêtes de polices (et donc les poursuites des trafiquants) au delà des frontières nationale pour ces délits ...no comment !  

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Reportage
mercredi, 13 décembre 2017 13:01

Vélos Volés Trafic : L'enquête de France 2

 

Il est devenu incontournable : le vélo. Pour aller au travail, se balader. Et pour les voleurs, il est l'objet de toutes les convoitises. En France, 350 000 vélos sont dérobés chaque année ; un par minute. Locaux à vélos, garages ou même magasins... Qu'ils soient électriques ou vieillots, aucun n'échappe au phénomène. Des réseaux de plus en plus structurés Quand Jean-Baptiste arrive au travail, un matin de février, il n'en croit pas ses yeux. "Là, il n'y a plus rien, plus de vélos", se rappelle-t-il. Les voleurs sont très organisés. "Ils sont rentrés par l'extérieur en sciant les barreaux", indique le commerçant abusé. Les voleurs désactivent l'alarme, restent plus de cinq heures dans le magasin. 400 000 euros de préjudice, dont 60 000 rien que pour les VTT. Quelques jours plus tard, tout le matériel est retrouvé, les suspects arrêtés. Depuis deux ans, des réseaux de plus en plus structurés sont mis au jour, comme en Île-de-France.

Publié dans News

Une nouvelle déambulation conviviale de cyclistes à l’initiative du CADRes Mulhouse sera proposée à 19.00 mercredi 28 juin au départ de la rue de la Moselle. Ce rassemblement  a pour finalité le développement de la pratique du vélo mais aussi de réunir une communauté de cyclistes pour "marquer pacifiquement notre territoire" face aux voitures, de promouvoir un mode de déplacement écologique et peu cher ou encore de pointer du doigt la dangerosité de certains axes.
Ce rassemblement sera précédé d'un atelier de véloréparation initié par Poto'cyclettes

 

Cette Vélorution du mois de juin est ouverte à toutes et à tous et implique le respect strict du code de la route et de la rue. Le circuit proposé, d’une durée de 1h environ, sera avant tout urbain avec un tour final dans les rues du centre-ville.

 

   Facebbok de l"événement

Publié dans News

L'objectif permettre à chacun de acquérir des deux roues à prix modeste. Cette manifestation organisée par  Scouts et Guides de France d’Ottmarsheim.est ouverte à tous, et, toutes sortes de vélos (route, VTT, vélos d’enfant, VTC, cadres, tandems…) sont acceptés à condition qu’ils soient propres et en bon état.

Les vendeurs fixent le prix de vente. Une commission de 10 % avec un maximum de 100€ et un dépôt de 2€ par vélo déposé.

Dépôt des vélos dimanche 5 mars entre 7h et 9h.
Vente des vélos dimanche 5 mars entre 9h et 16h.

Lieu : Salle polyvalente d'Ottmarsheim rue de la Piscine 68490 Ottmarsheim

Tél. 00 49 1 7 753 907 71

Calendrier des Bourses vélos en Alsace

 

Publié dans News
dimanche, 01 janvier 2017 17:26

Le père Noël cycliste est passé à Mulhouse

 

Trois nouveaux équipements et aménagements cyclables ont été inaugurés hier à Mulhouse, boulevard Stoessel et rue des Tanneurs. Mise en service d’un compteur, mise en double sens de l’axe cyclable Porte Haute - plaine de l’Ill et sécurisation du double sens cyclable rue des Tanneurs. Le plan vélo accélère… en attendant des infrastructures plus ambitieuses.

L'Alsace Textes : Laurent Gentilhomme Photos : Darek Szuster 

 


  •  

COMPTEUR DYNAMIQUE DE VÉLOS.- On appelle ça se faire coiffer sur le fil. Petit résumé de la situation hier matin, boulevard Stoessel, à Mulhouse à 12 h 30. Un compteur dynamique de vélos vient d’être mis en service et le chiffre affiché est encore le zéro. Les élus sont sur leur vélo et attendent la photo officielle quand, paf, un monsieur leur passe devant sur son vélo pliant Brompton et devient le déclencheur officiel du compteur ! Ce compteur permet donc, depuis ce déclenchement, de quantifier le flux vélo sur le secteur. « Pour nous, c’est important , explique Paul-André Striffler, assesseur M2A délégué aux deux-roues et aux cheminements pédestres. Ce n’est pas la même chose de demander des subventions à M2A pour aménager des pistes cyclables si nous avons dix cyclistes qui passent par jour que des milliers. » Pas faux, surtout dans le climat actuel de guerre froide entre Mulhouse et M2A… Les membres du Cadres, présents hier, ont regretté que le compteur ne soit pas visible par les automobilistes du boulevard Stoessel. « On sensibilise des cyclistes déjà convaincus ! »

DOUBLE SENS PORTE HAUTE-PLAINE DE L’ILL.- Cette fois il s’agit d’entériner - et d’améliorer - une habitude prise par les cyclistes. Entre la Porte Haute et la plaine de l’Ill, tous les cyclistes circulent côté stade de l’Ill, alors qu’initialement seuls les cyclistes roulant en direction des Coteaux devaient emprunter cette piste cyclable. Obstacles supprimés rue Flammarion, mise à double sens de la piste cyclable, voie verte pour que les piétons cohabitent avec les cyclistes… les investissements permettent de sécuriser et simplifier un usage.

SÉCURISATION DU DOUBLE-SENS CYCLABLE RUE DES TANNEURS.- Là encore, il s’agit de répondre à une demande des cyclistes, à l’angle de la rue des Tanneurs et des Bons-Enfants. Le face-à-face avec des véhicules a déjà donné quelques sueurs froides à des cyclistes et deux actions ont été décidées : le renforcement du marquage au sol pour la piste cyclable avec une résine verte bien visible et la mise en place d’un dispositif lumineux dynamique avertissant les véhicules qu’un vélo arrive à contresens. Dixit Denis Rambaud, vice-président M2A délégué aux deux roues, cet équipement est totalement inédit « en France et dans le monde ».

CINQ LEVIERS POUR DEMAIN.- Cette triple inauguration a été l’occasion pour Philippe Trimaille, adjoint délégué aux déplacements urbains et transports, de préciser les futurs axes de développement de la pratique du vélo dans le secteur M2A. « Nous devons rendre les aménagements cyclables plus lisibles, continus et sécurisés (NDLR : sur huit axes pénétrants vers l’hyper-centre, deux rings et une radiale le long de la diagonale verte), cibler les jeunes qui ne sont pas attirés par le vélo, proposer de nouveaux services autour du vélo en développant une offre de vélos à assistance électrique, lutter contre le vol (NDLR : aide au marquage et à l’achat d’antivols) et développer la communication. »

Philippe Trimaille a expliqué que Paul-André Striffler allait prochainement se rendre dans toutes les communes de M2A pour faire le point sur les besoins en aménagement des communes environnantes. Pour mémoire, l’agglomération compte actuellement 340 km d’aménagements (100 kilomètres à Mulhouse), 4100 arceaux à vélo et consacre un budget d’environ 500 000 € par an pour la mise en œuvre de sa politique cyclable.

Le chiffre : 56 600 €

Le coût des trois opérations se monte à 56 600 € (HT).

Mise à double sens de l’axe cyclable le long du tramway, 22 000 € (financement M2A).

Compteur de vélos : 19 800 € (M2A).

Panneau dynamique rue des Tanneurs : 10 600 € (M2A).

Marquage vert, rue des Tanneurs : 4200 € (Ville de Mulhouse).

La phrase

"La concertation va continuer, nous allons partager cette ambition avec les conseils participatifs […] Notre politique consiste à répondre aux attentes de ceux qui n’ont pas encore franchi le pas […] et en particulier cibler les jeunes qui ne sont pas attirés par le vélo."

Philippe Trimaille, adjoint délégué aux déplacements urbains et transports

Publié dans News
mercredi, 16 mars 2016 21:11

Nouvelles dates de bourses aux vélos

De nouvelles dates de bourses aux vélos en Alsace à Saint-louis, Niederbronn, Obernai,Ammerschwihr, Brumath...

Publié dans News

Des vélos bien dans la ville

Place de la Concorde à Mulhouse, la saga Beha s’est arrêtée avec le départ à la retraite de Daniel, fin 2015. Mais depuis deux semaines, trois jeunes font revivre Cycles Beha, avec des vélos étonnants et des projets plein les sacoches.


Photos : Darek Szuster ,

L’équipe de Cycles Beha avec, de gauche à droite, Richard Bussillet, Kevin Usselmann et Ruchi Thuong. Photo  L’Alsace

Le 18 décembre dernier : Daniel Beha annonçait une bonne et une mauvaise nouvelle. La mauvaise c’était qu’il quittait sa boutique après plus de cinquante ans à réparer les vélos : la bonne qu’il avait trouvé des repreneurs dans le même domaine d’activité. Et puis surtout, le nom Cycles Beha restait au fronton du 18, place de la Concorde, même si depuis l’ouverture tout a changé. « C’est vraiment un nom qui a une histoire. Avec Ruchi, on a trouvé que c’était bien de le pérenniser. Et on l’a gardé. »Ruchi, c’est Ruchi Thuong et celui qui parle, Richard Bussillet, les deux investisseurs.

Depuis l’ouverture, l’équipe de Cycles Beha est complétée par Kevin Usselmann, mécanicien salarié qui officiait avant comme « Bikloutier », à domicile, rue de Belfort toujours à Mulhouse. « Vous savez ce que ça change de travailler ici ? questionne Kevin en terminant de régler un frein à disque sur un joli VTT. Maintenant, chez moi j’ai un salon-cuisine à la place d’un atelier-cuisine ! Et puis je travaille en plein centre-ville et j’ai comme patrons deux amis. C’est vraiment un luxe pas très courant ! » Kevin est donc à l’atelier pour les réparations courantes, les crevaisons énervantes ( « Max 10 € » , promet-il) les dérailleurs qui grinchent et les freins mous du genou.

Urbain et branché

« Mais on va aussi développer l’aspect personnalisation de vélos avec le montage d’accessoires. Puis, plus tard, on espère installer une cabine de peinture pour aller plus loin. » Plus loin et surtout davantage en direction des amoureux de la « kustom kulture » adaptée aux deux-roues non motorisés.

Cycles Beha version 2016 respire cette ambiance Kustom kulture, Revival, néo-retro, Urban street avec des produits décalés, étonnants et la marque italienne Cicli Blume en tête de gondole. « Cicli Blume, c’est vraiment une très belle marque italienne, décalée, haut de gamme. Ils font 5000 vélos par an à Vérone et les cadres sont fabriqués en Italie. Tout est italien, sauf le système de vitesse et les pneus. Surtout, ce sont des vélos totalement configurables selon ses besoins. On en a quelques-uns ici mais un client passe nous voir, configure totalement son vélo et le reçoit trois semaines après à la boutique » , détaille Richard Bussillet.

Forcément, la qualité et la rareté se payent et les prix oscillent entre 1000 et 3000 € le bijou sur roues. Bref, même en tenant compte de la « boboïsation » de la société mulhousienne et la multiplication exponentielle des hipsters, on reste sur un marché de niche, surtout dans une ville où il doit se voler un vélo tous les quarts d’heure… « C’est vrai que c’est un problème. Je pense que la municipalité devrait envisager d’installer un parking à vélos sécurisé en centre-ville, comme à la gare ou à Bâle et Fribourg » , poursuit Richard qui, à côté de Cicli Blume, diversifie son offre avec une marque pas vraiment inconnue des habitants de M2A.

« Des vélos Peugeot, ici, ça a du sens »

« On propose depuis l’ouverture les vélos Peugeot. Ils font des rééditions d’anciens modèles à des prix très corrects, des jolis vélos pour enfants. Et puis vendre des vélos Peugeot, ici, ça a du sens. On a des entrées de gamme à 325 €, des vélos électriques à 1250 € et ce sont des produits assemblés en France. Pour nous c’est important. »

Pour ne rien gâcher, les salariés PSA bénéficient d’une remise de 15 % sur toute la gamme. Cycles Beha propose également des vélos pliants Dahon et, dès la semaine prochaine, des étonnants gyropodes. « On ne fait que des produits urbains. Le VTT, le vélo de compétition ce n’est pas notre ADN. Et puis, il y a des gens qui font ça très bien. Nous, notre atout c’est le service, la proximité » , poursuit Richard, toujours dans l’attente d’autorisations pour pouvoir proposer des cafés, thés, pâtisseries… aux amoureux de la petite reine urbaine.

Du café dans le bidon

Mulhouse, comme de plus en plus de villes en France aura alors son café-vélo. On pourra s’asseoir dans la boutique ou sur une terrasse de la place de la Concorde et même partager un « p’tit noir » avec un certain Daniel Beha. Même à la retraite, il n’oublie jamais de passer à la boutique encourager la nouvelle équipe de Cycles Beha.

Texte : Laurent Gentilhomme 

 

Publié dans News
dimanche, 07 février 2016 21:49

Agenda - Bourses vélos en Alsace

 

La saison des Bourses Vélos reprendra en Mars en Alsace et ailleur. C'est la bonne saison  profiter pour mettre vos vélos et pièces  qui dorment au garage en vente ou pour faire une bonne affaire de début de saison.

Restauration-MBF

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

Publié dans News

Mecaniciennes-potocyclettes

Une opération de contrôle inopiné des deux-roues a été menée par les Gendarmes jeudi 5 novembre, aux abords du collège Robert-Schuman de Saint-Amarin. Trois militaires de la brigade de Fellering, renforcés par quatre motards de la BMO de Thann, ont passé à la loupe les équipements de sécurité des collégiens.

Publié dans News
Page 1 sur 3