mercredi, 13 décembre 2017 13:59

Vélo électrique l'invention du siècle ...mais lequel?

Depuis quelques années, le vélo à assistance électrique (VAE) a « fait son trou » dans le paysage cycliste. Produit et diffusé de manière anecdotique il y a une quinzaine d’années encore, il a depuis créé une véritable niche commerciale, qui ne cesse de se développer pour rafler des parts de marché encore inimaginables au début de ce siècle.

Weelz-test-VAE-Neomouv-Artemis-19Si l’on en croit l’Association nationale pour la mobilité électrique, le marché français a progressé de plus de 70% en dix ans. Et il a encore du potentiel.

L’industrie du cycle aurait-elle mis la main sur ce qui manquait à son paysage ?

Si le VAE semble connaître son heure de gloire et être promis à un bel avenir, peu d’entre nous savent pourtant que son invention ne date pas d’hier. Ni même d’avant-hier… Jugez plutôt : c’est dès la fin du 19ème siècle que le premier VAE est recensé !

Oui, vous avez bien lu. Alors que la chaîne de vélo fut inventée aux environs de 1880, il n’aura fallu attendre qu’une quinzaine d’année après cette invention avant de voir naître le premier vélo électrique. Il s’agissait d’une draisienne (pour les néophytes, un vélo sans pédales) dans la roue arrière de laquelle fut monté un moteur électrique.

Son inventeur, un certain Odgen Bolton Jr. avait déposé un brevet (photo ci-dessus) aux Etats-Unis, pour une draisienne dont la roue arrière incorporait un moteur à courant continu de 6 pôles. Ce moteur supportait 100 ampères qu’il tirait d’une batterie de 10 volts, placée sous le tube horizontal du cadre.

US596273-0Quelques années plus tard, en 1897, Hosea W. Libbey dépose quant à lui un brevet pour le Lampociclo (photo ci-contre), un vélo à double moteur électrique placés au niveau du pédalier.

Si le développement commercial de l’engin fit long feu, l’idée sera reprise près d’un siècle plus tard par Giant Lafree, pour sortir un vélo électrique qui eut le mérite d’être commercialisé fin des années 90.

Ce principe continue d’ailleurs d’être exploité par bon nombre de manufacturiers de nos jours.

Pourtant, vite rattrapée par l’invention du moteur à explosion et la révolution automobile, le VAE fut pour ainsi dire tué dans l’œuf à l’aube du siècle passé. C’était tout profit pour la moto, alors « voiture du pauvre » qui, elle, a directement conquis ses lettres de noblesse.

Pour autant, le VAE n’a jamais vraiment disparu du paysage, puisque de nombreux prototypes et productions de petites séries ont vu le jour depuis lors.

Ainsi, après la fin de la première guerre mondiale, la société allemande Heinzmann lance la première production en série de moteurs électriques pour vélos. Sa qualité avait pu convaincre la poste allemande qui s’en était équipée.

electrocyclette-velo-electrique-2 introduction-histoire-velos-electriques

En France, c’est l'Electrocyclette qui apparaît en 1927. Et comment ne pas mentionner ce prototype très « futuriste » de VAE, conçu en 1946 par le designer britannique Ben Bowden.

space-age-bike-600x347

Le Spacelander de Ben Bowden

Son prototype baptisé « The Classic » fut développé et amélioré pour être vendu à 544 exemplaire dans les années 50 sous le nom de « Spacelander » au prix de 89,50$ (une fortune pour les clients potentiels de l’époque).

spacelanderMais l’après-guerre, c’est surtout l’avènement de la production automobile de masse, et de plusieurs décennies de popularisation de la voiture comme mode de déplacement individuel et familial.

Difficile, dans un contexte où la voiture devient reine au point d’en façonner les doctrines urbanistiques, d’imaginer le développement du VAE dans une optique commerciale. Il faut donc attendre le début des années 2000 et la vague du développement durable pour revoir le VAE prendre du poil de la bête.

Il faut dire que le progrès technologique en matière de batteries et l’apparition des batteries au lithium, plus légères et dotée d’une plus grande autonomie en ont fait une alternative crédible à la voiture pour des trajets de moyenne distance.

Et si en 2007, 9700 VAE ont été vendus en France, en 2014, pas moins de 77 000 d’entre eux ont été écoulés (voir ici les chiffres VAE 2015). Vous l’aurez compris, si le VAE ne date pas d’hier, son avenir est bel et bien devant lui…

Lu 709 fois